Les personnages de la Commedia dell'Arte

Les zanni
Les vieillards
Le capitan


La grande caractéristique de la Commedia dell'Arte
est la typicité de ses personnages qui sont le reflet de la société italienne des XVIe et XVIIe siècles.
Ses bouffons et ses masques ont créé des types qui conservent les souvenirs et les costumes de leurs origines antiques, mais qui sont des caricatures et des parodies contemporaines de leur époque, et chaque province a fourni son personnage en fonction de ses traits les plus saillants.
Sérénade de Pantalon
de la fin du XVIe - Stockholm
   
Anfelo Beolco dit Ruzzante
La Commedia Sostuneta avait déjà donné le ton en adaptant les personnages des pièces antiques, mais c'est véritablement avec Ruzzante que ceux-ci prennent un relief nouveau.
Il est certainement un des premiers à puiser ses inventions dans le substrat populaire et à faire parler le peuple italien avec les dialectes de ses provinces. Mais s'il peint avec drôlerie le monde rural, la souffrance et l'angoisse des paysans sont nettement sensibles et ce réalisme inquiète son public.
La Commedia dell'Arte reprend son exemple, mais, afin de plaire délibérément à son auditoire, elle accentue le grotesque et le rire des situations et des personnages.
Cependant, elle n'omet jamais les satires qui racontent l'Italie dans son quotidien et ses différences sociales.
Pour chaque personnage, il est ainsi possible de trouver dans la réalité historique tous les éléments qui l'ont nourri et qui le justifient. Les types sont nombreux, mais ceux qui parlent le mieux de leur temps sont les zanni, les vieillards et les capitans.
En reprenant les canevas et les textes des versions de Don Juan de la Commedia dell'Arte au XVIIe siècle, on y trouve la plupart des principaux personnages.